Les Micronutriments

Posté dans : Bien-être, Santé, Sport | 0

micronutrimentsLes micronutriments sont classés en 4 familles :

  • les vitamines
  • les acides gras essentiels
  • les acides aminés
  • les minéraux et les oligo­éléments

Les vitamines jouent un rôle dans le renouvellement des cellules, l’élimination des toxines ou encore la lutte contre le vieillissement. Malheureusement, le corps n’est pas capable de les fournir par lui même. Ainsi, il faudra les ajouter à votre organisme.

Les vitamines étant liées directement avec la protection de l’organisme et les défenses immunitaires, une attention particulière devra leurs être portées afin d’éviter les répercutions liées à l’âge et au vieillissement. Une carence en vitamines provoque épuisement, faiblesse et léthargie. L’entraînement lourd et intensif augmente les besoins en vitamines B et en antioxydants.

Les acides gras essentiels sont dévoués à l’immunité, la coagulation sanguine, au bon fonctionnement des cellules ainsi qu’aux fonctions cérébrales et cognitives. Les compléments alimentaires et l’alimentation quotidienne doivent apporter les acides gras, puisque le corps n’est pas capable de les fabriquer. Ces acides gras indispensables (acide linoléique et acide linolénique) compris dans l’alimentation vont se synthétiser et l’ensemble des dérivés obtenus donneront deux familles : les oméga­3 et les oméga­6.

Les oméga ­3 et oméga­ 6 sont importants dans le développement de la musculature. L’oméga 9 stimule la sécrétion d’une hormone anabolisante qui est la testostérone et contribue au développement de la masse musculaire. Les acides aminés sont responsables de l’entretien et de la réparation des cellules.

Lors d’entraînements intensifs, de périodes de régénération musculaire ou de baisse de forme, les acides aminés joueront un rôle prédominant dans la reconstruction des tissus musculaires. Ils restent un complément alimentaire incontournable pour les sportifs.  Les sels minéraux et oligoéléments sont principalement éliminés dans les urines et sont présents dans tous les aliments. Votre apport va varier en fonction de votre mode de préparation et de cuisson de vos aliments.

De plus, les raffinages (céréales, sucres, farines) réduisent les sels minéraux puisque ces aliments sont mal digérés et obligent l’organisme à puiser dans ses réserves de vitamines et minéraux pour les métaboliser. Notez qu’une activité cardio à intensité modérée augmente encore le besoin en sels minéraux.

Répondre